Panier  

(vide)

L'enfant ancêtre

L'enfant ancêtre


23,00 € TTC

 L'enfant ancêtre

Ouvrage de Tobie Nathan et coll.

302 pages, ISBN 2 85919 156 9

ÉPUISÉ

Un enfant peut-il être l’ancêtre de ses propres parents ? Cette question a-t-elle un sens ? Même s’ils trouvent aux bébés des capacités qu’on ne leur soupçonnait pas naguère, les psychologues modernes ne prendraient même pas la peine de réfuter une telle proposition.

Un grave malentendu persiste pourtant entre deux mondes : l’Occident moderne et l’Afrique. Les gens de là-bas pensent que certains enfants, qui ne parlent pas à deux, à trois, à quatre - parfois jusqu’à quinze ans ou même quelquefois n’accèdent jamais à la parole - que ces enfants ont ce comportement de manière intentionnelle. Qu’ils préfèrent rester avec les ancêtres - ceux là même qu’ils côtoyaient déjà avant leur naissance ; qu’ils préfèrent continuer à dialoguer avec eux dans une langue que les humains ne comprennent pas. Alors que nous, nous pensons qu’ils souffrent d’une grave perturbation, que nous attribuerons, selon l’orientation théorique de chacun, soit à une angoisse trop intense, soit à un dysfonctionnement des interactions entre la mère et le bébé - voire même le foetus -, soit encore à une malformation d’ordre génétique que nous situons en général dans le cerveau, voire à un désordre biologique consécutif à une infection durant la prime enfance... Lorsqu’il s’agit de prendre en charge de manière psychothérapique des enfants qui n’accèdent pas à la parole, il est apparu parfois beaucoup plus efficace d’envisager l’hypothèse africaine comme une obligation technique et non pas comme une croyance archaïque. C’est à cet étrange pari que se sont engagés dans ce livre psychologues et ethnologues.

Ont collaboré à ce numéro : Taoufik Adohane, Marième Bâ, Georges Devereux, Kouakou Kouassi, Tobie Nathan, Jacqueline Rabain, Éric de Rosny, Irena Talaban, Guenet Teffera, András Zempleni.